• Accueil
  • > Archives pour septembre 2011

textes de G. SIMONDON

Posté par Valériemarchand le 28 septembre 2011

L’objet technique et le travail : textes de Gilbert SIMONDON

« La technique doit être comprise

en tant que médiateur et non en tant qu’instrument »

Simondon, Du mode d’existence des objets techniques

Lire la suite… »

Publié dans Non classé, Textes de Simondon | Pas de Commentaire »

cahier de textes TS3 – 2011-2012

Posté par Valériemarchand le 20 septembre 2011

septembre 2011 :

le bonheur, le désir

Remarque : les textes étudiés en cours sont classés dans la catégorie: le bonheur, le désir

première partie: le bonheur comme but fondamental de l’existence (bonheur, désir)

I Le bonheur comme état de plénitude

II Le bonheur consiste-t-il à satisfaire tous ses désirs?

A Le bonheur consiste à satisfaire tous ses désirs 

il suffirait donc de satisfaire ses désirs pour être heureux  : La position de Calliclès

II B : Critiques de l’argument selon lequel satisfaire tous ses désirs rend heureux

1 Vouloir satisfaire tous ses désirs, c’est se condamner à l’insatisfaction perpétuelle

2 L’objection du tonneau percé

l’exemple de la publicité

C : la solution d’Epicure

METHODOLOGIE: l’épreuve de la dissertation (voir catégorie Méthodes)

POUR LE 6 OCTOBRE : DM1:

Le citoyen doit-il choisir les gouvernants qui le rendront le plus heureux?

lire textes de Kant ( aide au devoir)  cahier de textes TS3 - 2011-2012 dans TS3 doc textesbonheurdroitkant2.doc

 

 

 

III La puissance du désir : Le désir comme force : Désirons-nous vraiment atteindre le bonheur défini comme plénitude stable,ne désirons pas aussi l’excès?

 

CONC de la première partie : nous voulons être heureux, mais nous oscillons entre le désir d’une plénitude stable et le désir de vivre intensément notre existence

 

Deuxième partie : Le bonheur est-il le but fondamental de l’existence?

 

I Faut-il préférer le bonheur à la vérité?

 

A Défense de la thèse selon laquelle il faut préférer un bonheur, fût-il illusoire, à la vérité

texte de Platon: la souffrance du prisonnier qu’on contraint à sortir de la caverne

La redescente dans la caverne après la découverte de la vérité : les prisonniers sont prêts à tuer pour ne pas savoir

 

-pourquoi la choisir si elle fait mal?

 

réponse de Nietzsche : il faut jouir de la vie, affirmer sa puissance, et plutôt que de vouloir chercher une vérité mortifère et elle-m^me illusoire

B L’homme peut-il se satisfaire d’un bonheur illusoire?

C Cependant, seule la connaissance de la vérité peut mener à un vrai contentement

texte de Descartes sur la distinvtion entre la joie et la réelle satisfaction d’esprit

- une meilleure connaissance de soi comme condition du bonheur (cf travail de la psychanalyse)

Conc : Il faut vouloir la vérité, mais pas comme alternative au bonheur . A la différence de l’illusion, la vérité est condition d’un bonheur solide.

II Peut-on être heureux sans être libres?

LA TECHNIQUE

intro

trois axes :1 la technique et la nature : la technique peut-elle être contre nature?

2 technique et travail : la technique n’est-elle qu’un auxiliaire du travail

3 technique et culture : si la technique est bien une dimension de la culture, est-il légitime de l’exclure de la culture (au sens de la culture générale?)

définitions : un peu de technologie comparée (déf empruntées à Simondon)

I La technique et la nature: le naturel et l’artificiel

A Le mythe de Prométhée

lecture et analyse

B Du caractère naturel de la technique

1 techne/tuchè/phusis

2 la techne imite la nature(cf Aristote)

3 descartes: “toutes les choses qui sont artificielles sont avec cela naturelles”

4 Simondon: l’Objet technique concret tend à avoir la m^me organisation interne qu’un objet naturel et il s’intègre aux autres objets techniques et aux objets naturels pour composer une nouvelle naturalité

C De l’indispensable recherche de normes pour éviter que la technique devienne contre technique et détruise l’environnement

1 : distinction entre nature et environnement humain:

2  La position de Hans Jonas : intérêt et limites

protéger l’environnement n’est pas la m^me chose que respecter la nature

3 normes éthiques et politiques

III Technique et culture

technique comme dimension de la culture mais faut-il l’exclure de la culture (au sens où on parle d’un homme cultivé?)

IV technique et travail (voir cours sur le travail)

LE TRAVAIL

 

 METHODOLOGIE DE L’EXPLICATION DE TEXTE : un ex : texte de ROusseau : « malheur à qui n’a plus rien à désirer

intro

I le travail: instrument de libération ou d’aliénation?

devoir N 2    22 OCTOBRE DST de philo

au choix : désirer, est-ce nécessairement souffrir?

                  Dépend-il de nous d’être heureux?

intro

I  Le travail, instrument de libération ou facteur d’aliénation?

A La libération par le travail

 B Comment le travail peut-il devenir ce qui aliène l’homme?

C A quelles conditions le travail peut-il être libérateur?

II La valeur du travail

A la valeur morale : l’oisiveté est-elle vraiment la mère de tous les vices?

B la valeur sociale

III Relations travail/technique

IV : la division du travail sépare-t-elle les hommes?

LA CONSCIENCE, l’INCONSCIENT

Première partie : La conscience 

introduction

I La spécificité humaine de la conscience?

A Grâce à la conscience, l’homme est une personne (texte de Kant)

B : la conscience morale comme signe distinctif de l’humain ?

II De l’intériorité à l’extériorité de la conscience : Est-ce dans la solitude qu’on prend conscience de soi? 

A Le doute solitaire comme instrument de prise de conscience de soi

1 Résumé de la première méditation de Descartes


2 La découverte d’une première certitude : le cogito

3  je suis une « chose pensante »

 

B La prise de conscience de soi ne doit-elle pas qqch à l’existence d’autrui et au monde?

1 il n’y a de solitude que sur fond de présence de qqch, sur le mode de la négation 

2 cogito sartrien et autrui comme médiateur entre moi et moi-m^me 

3 L’acquisition pratique de la conscience de soi : (Hegel)

III Les illusions de la conscience 

A Les limites de l’introspection (cf Spinoza et Hume)

B “ce n’est pas la conscience qui détermine la vie, mais la vie qui détermine la conscience” : Marx

 

C “le moi n’est pas le maître dans sa propre maison” 

texte de Freud, sera expliqué ds le cours suivant sur l’inconscient 

 

D Les sciences sociales

Conclusion sur la conscience, transition vers le cours sur l’inconscient

LECTURE SUIVIE LE LUNDI : les méditations métaphysiques 1 et 2 (tous les lundis pendant 6 séances)                                                                                                                               

Deuxième partie : L’inconscient 

I En quoi l’hypothèse de l’inconscient bouleverse-t-elle la conception traditionnelle du psychisme 

A La conception traditionnelle du psychisme 

1 la transparence du sujet à soi-m^me

 psychisme = conscience - l’inconscient corporel chez Descartes, d’une autre nature que la conscience (cf dualisme) 

- La possibilité de prendre conscience de ce qui nous déterminait à notre insu : : texte : la jeune fille louche

donc : soit l’inconscient désigne des mécanismes physiologiques et il est d’une autre nature que la conscience, soit il n’est qu’un moindre degré de conscience qu’une attention soutenue et volontaire peut rendre conscient

3Les petites perceptions de Leibniz :

B L’hypothèse freudienne : au sein même du psychisme, existerait une instance inconsciente.

1 une hypothèse nécessaire et légitime, selon Freud (texte)

2 La théorie freudienne

a le refoulement

b le ça, le moi, le surmoi

II L’inconscient, mythe ou réalité?

A les critiques

- On ne peut connaître l’inconscient 

 - l’inconscient comme création ex nihilo du psychanalyste

 - l’inconscient comme « pseudo-science »

- la mauvaise foi

B réponses nuancées aux objections

- l’inconscient s’éprouve et ne se prouve pas

- une hypothèse interprétative et non pas explicative

- un instrument de meilleure connaissance de soi

Conc

LA DEMONSTRATION

LA RELIGION

LA VERITE

 

Publié dans TS3 | Pas de Commentaire »

sur la théorie du genre sexuel

Posté par Valériemarchand le 19 septembre 2011

Un article intéressant sur les positions de judith Butler

http://fredericjoignot.blog.lemonde.fr/2011/10/04/entretien-avec-le-diable-la-philosophe-judith-butler-cible-des-attaques-des-deputes-de-droite-et-des-catholiques-conservateurs/#xtor=RSS-32280322

Publié dans IEP PARIS | Pas de Commentaire »

PLANNING DES DST 2011/2012

Posté par Valériemarchand le 16 septembre 2011

DST de philo les : 22 /10,  ,  07/01,  14/04, 26/05

Le Bac Blanc aura lieu la semaine du 13 au 17 février (philo ss doute le 13 février)

Publié dans TS3, TS4 | Pas de Commentaire »

texte bonheur et droit: aide au devoir

Posté par Valériemarchand le 15 septembre 2011

cliquer sur :texte bonheur et droit: aide au devoir dans bonheur et droit doc textesbonheurdroitkant.doc

 

Publié dans bonheur et droit | Pas de Commentaire »

cahier de textes TS4 – 2011-2012

Posté par Valériemarchand le 14 septembre 2011

septembre 2011 :

le bonheur, le désir

Remarque : les textes étudiés en cours sont classés dans la catégorie: le bonheur, le désir

première partie: le bonheur comme but fondamental de l’existence (bonheur, désir)

I Le bonheur comme état de plénitude

II Le bonheur consiste-t-il à satisfaire tous ses désirs?

A Le bonheur consiste à satisfaire tous ses désirs

La position de Calliclès

II B : Critiques de l’argument selon lequel satisfaire tous ses désirs rend heureux

METHODOLOGIE: l’épreuve de la dissertation (voir catégorie Méthodes)

POUR LE 7 OCTOBRE : DM1:

Le citoyen doit-il choisir les gouvernants qui le rendront le plus heureux?

lire textes de Kant ( aide au devoir):cahier de textes TS4 - 2011-2012 dans TS4 doc textesbonheurdroitkant1.doc

II  B : Critiques de l’argument selon lequel satisfaire tous ses désirs rend heureux

1 Texte de Schopenhauer : la satisfaction est de courte durée et le désir renaît sans cesse

2 Platon : l’objection du tonneau percé

travail sur la publicité qui montre la pertinence de la critique de Platon

C Une solution : celle d’Epicure

III La puissance du désir : Le désir comme force : Désirons-nous vraiment atteindre le bonheur défini comme plénitude stable,ne désirons pas aussi l’excès?

POur le 29/09 :apporter livre, lire allégorie de la caverne

CONC de la première partie : nous voulons être heureux, mais nous oscillons  entre le désir d’une plénitude stable et le désir de vivre intensément notre existence

Deuxième partie : Le bonheur est-il le but fondamental de l’existence?

I Faut-il préférer le bonheur à la vérité?

A  Défense de la thèse selon laquelle il faut préférer un bonheur, fût-il illusoire, à la vérité

texte de Platon: la souffrance du prisonnier qu’on contraint à sortir de la caverne

La redescente dans la caverne après la découverte de la vérité : les prisonniers sont prêts à tuer pour ne pas savoir

 -pourquoi la choisir si elle fait mal?

réponse de Nietzsche : il faut jouir de la vie, affirmer sa puissance, et plutôt que de vouloir chercher une vérité mortifère et elle-m^me illusoire

B L’homme peut-il se satisfaire d’un bonheur illusoire?

C Cependant, seule la connaissance de la vérité peut mener à un vrai contentement

texte de Descartes sur la distinction entre la joie et la réelle satisfaction d’esprit

- une meilleure connaissance de soi comme condition du bonheur (cf travail de la psychanalyse)

Conc : Il faut vouloir la vérité, mais pas comme alternative au bonheur . A la différence de l’illusion, la vérité est condition d’un bonheur solide.

II Peut-on être heureux sans être libres?

LA TECHNIQUE

 intro 

trois axes :1 la technique et la nature : la technique peut-elle être contre nature?

                2 technique et travail : la technique n’est-elle qu’un auxiliaire du travail

                3 technique et culture : si la technique est bien une dimension de la culture, est-il légitime de l’exclure de la culture (au sens  de la culture générale?)

définitions : un peu de technologie comparée (déf empruntées à Simondon)

I La technique et la nature: le naturel et l’artificiel

A Le mythe de Prométhée

lecture et analyse

B Du caractère naturel de la technique

1 techne/tuchè/phusis

2 la techne  imite la nature(cf Aristote)

3 descartes:  « toutes les choses qui sont artificielles sont avec cela naturelles »

C De l’indispensable recherche de normes pour éviter que la technique devienne contre technique et détruise l’environnement

1 : distinction entre nature et environnement humain:

2 La position de Hans Jonas : intérêt et limites

protéger l’environnement n’est pas la m^me chose que respecter la nature

3 normes éthiques et politiques

LE TRAVAIL

intro

I Le travail, instrument de libération ou facteur d’aliénation?

A La libération par le travail

B Comment le travail peut-il devenir ce qui aliène l’homme?

C A quelles conditions le travail peut-il être libérateur?

II La valeur du travail

A la valeur morale : l’oisiveté est-elle vraiment la mère de tous les vices?

B la valeur sociale

III Relations travail/technique

IV : la division du travail sépare-t-elle les hommes?

Publié dans TS4 | Pas de Commentaire »

 

la Voie du Milieu |
Nos Défunts |
Escale à sougueur |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Commune de BONNAUD
| paspor
| Chroniques du quotidien